Doctor Who – ORPHAN 55 – Critique (A Chaud)


Look how much I’m invested to your amusement. Orphan 55 is over, it’s time to react instantly. The Fam takes well-deserved holidays. I’m just kidding, they are going to be attack by latex creatures. After such a huge start, we needed more normal episodes. What kind of fillers people like?
BASE UNDER SIEGE ONES! You know, the ones we have every series, because sometimes they’re good. Is this one better than the basic base under siege episode?
No, it isn’t. It’s a triple disappointment: it’s written by the writer
of “It Takes You Away”, the most inventive episode of series 11, it’s the director of “Spyfall part 2” which looked awesome, and the beginning was on point, funny, with a peculiar atmosphere. I would have like to spend more time in the cosy environment of this spa and with these very interesting characters. But none of them has a proper development. For example, since episode 1, we get that Ryan wants to find himself someone. They introduce here a potential girlfriend,
it works well at first, but it’s rushed. And the other are only sub-plots. The old couple is adorable, we want to know more about them, but no, their story is rushed in 30 seconds, then poof! The mother and the daughter is one of the main plot of this episode but it’s not much developed either. Same with the father and his son. “Dad won’t let me do!”
“My son is too clever”… We want more than this, they were good characters! As soon as the creatures attack, the charming atmosphere vanishes. The creature sometimes look good, depending on camera angles, and they are so lambda. And the turnaround has been seen so many times before in Doctor Who and in every sci fi work. It’s a good turnaround, that’s why it’s so common, but here, it’s not well put in place so it’s not really interesting. And it’s here only to serve an important moral but it’s thrown there without tact. Doctor Who did way better episodes about this theme but here it’s so moralistic that even I, who fight for this moral on a daily, even I was fed up! I can see the parallel between the spa and the devastated surroundings and our modern world, but couldn’t you be more subtle? But let’s rejoice, there’s action and explosions! Sorry, I preferred series 11’s “floppy fillers”. Except “Tsuranga”, of course. And I bought this wig only for this… What did you think of Orphan 55? Did you like it? Tell us in the comments. Don’t forget it’s our personal opinion. If you loved it, good for you,
Doctor Who can’t always satisfy us. See you next week. Until then,
I’ll enjoy this wig, it fits my skin tone. Kisses, Zarbis!

92 thoughts on “Doctor Who – ORPHAN 55 – Critique (A Chaud)

  1. Je pense qu'il y avait de l'idée mais j'ai pas vraiment compris le plan de Bella.
    Et la fin…
    La fin, mais what. Moi aussi je défends cette morale et moi aussi ça m'a fait chier.

  2. On pouvait pas faire un épisode de ouf après spyfall
    Moi je l'ai trouvé sympa à regarder
    J'aime bien le message certe revu et revu
    Hâte de voir l'épisode 4

  3. Honnêtement, j'ai eu des soucis de réseau et j'avais pas les sous-titres anglais donc j'ai pas trop compris mais dans l'ensemble c'est plutôt compréhensible mais malheureusement je me suis ennuyé 😢

  4. J'allais faire un commentaire mais vous avez PILE le même avis que moi.
    Ça manque GRAVE de subtilité cet épisode…
    (SPOILER) Et puis, a la fin la Team Tardis s'interroge sur le sort de la mère et sa fille.. Mais bordel ils ont un TARDIS, ils peuvent y aller ?

  5. L’épisode commençait vraiment très bien, l’humour était bien dosé et leur arrivée dans le spa assez chouette, mais j’ai l’impression que c’est parti dans tous les sens à partir de la moitié jusqu’à la fin. Il y avait plein de bonnes idées mais il y avait d’autres possibilités pour mieux les développer.
    Le design des aliens je trouve est assez cool suivant les plans, donnant une menace vraiment réaliste !
    Pour moi, le plus gros point négatif reste la résolution finale, tout était vraiment bâclé en 5 minutes et même si le retournement de situation était bon, c’était exagéré je trouve !

    C’est dommage parce que vu les teasers je m’attendais vraiment à quelque chose d’accrocheur du début à la fin mais bon je me dis qu’on a quand même eu pire !

  6. vous pensez que cette fin de saison vas vraiment parler de gallifrey tout ça ? bon esperons que sur les 7 episodes qui restent au moins 6 depassent la NOTE DE 7

  7. J'ai beaucoup aimé cet episode, j'ai vraiment eu l'impression de retrouver l'ambiance qui est propre à doctor who qu'on avait perdu à mon goût dans la saison 11,ce seras peut être pas mon favoris mais j'ai pris du plaisir à le regarder
    PS: le vert te va bien 😂

  8. J'adore les vieux couples je trouve ça trop mignon! Je suis pas vraiment fan de romance, mais les couples qui arrivent à rester des décennies ensemble ça me fait fondre. Pour être ensemble comme ça il faut (je pense) en plus de la romance une amitié profonde et c'est super touchant.
    Donc j'ai été trèèès déçue sur la mort des deux personnages. J'ai trouvé ça bâclé, et de manière générale les sacrifices dans cet épisode m'ont semblé sortir de nul part (Je dois mourir parce que je suis un caractère secondaire qui arrive au bout de son développement… nooon…)
    Je suis tout à fait d'accord avec vous le message de la fin est super lourd et énervant alors que je suis de base très sensible à la cause écologique.
    Après, tout n'est pas à jeter, il y a des moments qui pris tous seuls sont sympas (les moments du couple, le Docteur qui en moins enthousiaste que d'habitude, Yaz est plus mise en avant je trouve, le spa en lui-même est sympa). Mais même s'il y a plusieurs bonnes idées et bons moments ça forme vraiment pas un tout cohérent. J'ai l'impression qu'ils ont voulu faire beaucoup trop de choses en même temps et qu'au final ils ont rien vraiment réussi.
    Je lui donne 6/10 personnellement, parce que même si c'est un épisode peu original je trouve qu'il essaie quand même (maladroitement) de développer plusieurs idées.

    A propos du manque d'originalité : le garçon mécanicien et son père font penser au bébé dans Dr. Slump (manga de Toriyama), que je connais grâce à un crossover dans les premiers tomes Dragon Ball. La ressemblance est peut-être uniquement dûe au hasard, mais c'est une relation père-fils très particulière qui est traitée tellement de la même manière que j'ai passé tout l'épisode à me demander pourquoi je connaissais déjà l'histoire qu'on me racontait… Du coup ça m'a pas aidé à apprécier ces deux personnages.

  9. j'ai encore moins aimé que the almost people qui pour moi était le pire episode de toute la Nuwho , je pense que celui la est pire

  10. J'ai pas compris, c'est quoi la motivation des "aliens" de l'épisode ? Non parce que si on y réfléchit, ça n'a aucun sens :
    1) comment ça se fait qu'il y ait toujours autant de carbone si c'est ce qu'ils respirent
    2) comment ça se fait qu'il y ait aussi peu d'oxygène si c'est ce qu'ils expirent
    3) Pourquoi ils sont belliqueux face à des espèces qui leur permettent justement de remplacer leur air ? Nous au moins, on a une raison (stupide mais quand même) de supprimer nos arbres.

  11. Ben l'épisode partait bien, il est prenant dans l'ensemble mais oui.. ça loupe des trucs et surtout la morale à la fin est assez mal venu, ça flingue le tout. J'ai quand même été assez accroché tout du long.

  12. Je suis entièrement d'accord avec toi ^^ ça fait boum boum et picétout même si j'ai beaucoup aimé l'ambiance.
    J'aime ce divertissement du Dimanche soir !

  13. Je suis a peut prêt du même avis que vous. Il vient trop vite après spyfall. On va vite l'oublier après le prochain épisode. La musique est identique a la saison précédente et ne se démarque pas. L'action vient trop vite. Le seul truc de bien, c'est la famille au cheveux verts. Car grâce a ça, tu as porté une perruque verte.. Il faut faire une quête pour rembourser la perruque ???

  14. Et on en parle du problème de cohérence ? Depuis quand le temps dans Doctor Who fonctionne par timeline ?
    Ça fait que 3 épisodes et y'a déjà 3 éléments qui font douter de si la saison est canon ou pas (je suis un poil mauvaise langue j'ai bien aimé mais faut reconnaître ce problème)

  15. Bon, c'était en anglais, j'avais pas de sous titres et je me suis ennuyé…
    Mais j'ai quand même noté 2/3 trucs. C'est la deuxième fois qu'elle nous fait son délire de ''j'ai des visions" qu'elle a eut dans cette épisode et dans le dernier épisode quand elle apprend la destruction de Gallifrey. Est ce qu'au delà de la morale "Il faut faire quelque chose contre le réchauffement climatique", il y aurait pas un parallèle entre la destruction de son monde et la future destruction de la Terre.
    Parce que si on part du principe que c'est pas juste un épisode filler, je pense qu'il pourrait faire quelque chose de pas mal si les visions de 13th se réalisaient vraiment et que la Terre se retrouvait, non pas en danger face à une race alien, mais en danger face à sa propre destruction à cause des terriens….
    Peut être que je vais trop loin dans l'analyse de cet épisode dont j'ai pas tout suivi lors de mon premier visionnage MDR
    Sinon, très bonne vidéo. J'aime bien te voir un peu salée face à des épisodes que tu n'as pas aimé ^^ Mais en tout cas la perruque verte te vas à ravir tu devrais la garder cette saison pour faire tes émissions ^_^

  16. ben, ouais, franchement, il était pas ouf, et pareil, le début était cool, mais dès que les créatures attaquent, ça va trop vite, tout le monde court partout, et juste, ben, j'en aie rien à foutre de ce qu'il se passe vu que j'ai eu le temps de m'attacher à poersonne

  17. J'ai cru que c'était un remix de Midnight pour les bêtes qui s'adaptent aux attaques.
    En parlant de ces bêtes, elles me font penser à celles de Torchwood.
    Et c'est vrai que les persons sont pas développés

  18. Episode plaisant à regarder mais qui aurait effectivement pu être tellement mieux .. on est loin de la qualité d'un Midnight…
    Cela dit, j'aime toujours beaucoup le Docteur de Whitaker et si j'aime les 3 compagnons … 3 + le Docteur + les personnages de l'épisode .. ça fait quand même beaucoup (trop) à gérer pour que chacun ait son développement. Cela s'était moins vu dans Spyfall car c'était en 2 parties… mais même là …

  19. Un épisode assez sympa malgré un rythme découpé au sécateur rouillé et un plan final au moins aussi affreux que celui de Harry Potter 3. En revanche venant de Ed Hime c'est une certaine déception surtout pour quelqu'un qui avait adoré ITYA

  20. le pire sans vouloir trop en rajouter c'est la perruque justement et l'usage de James Buckley qu'on tease dans la bande annonce qui laisse croire qu'il y avais de la place pour plus d'humour et d'absurde, mais non il est juste la pour la déco, il fait la plante verte…

  21. Trop d’infos dans cet épisode, je suis d’accord, même si j’ai aimé l’ambiance et le contexte général (personnages, lieu), qui m’ont fait penser à la période RTD, voir même aux années McCoy…

  22. ah tiens marrant pour une fois j'ai vraiment aimé l'épisode, je dirais même que c'est un des rare épisodes de type base assiégé qui m'a plu. Déca j'étais content de revoir des idées un peu originales ( sucer son pouce pour se soigner du virus … WHAT ? ) mais aussi parce que couplé avec les thèmes graves de l'épisode, les monstres deviennent absolument terrorisant de mon point de vue. En effet c'est pas bien subtil mais je crois que l'heure n'est malheureusement plus à la subtilité. Sinon en effet la résolution était assez feignante et comme toujours avec ce genre d'épisode les personnages secondaires n'ont pas assez d'espace pour respirer.

  23. Trop court comme épisode. C'est traité un peu comme une croisière dans l'espace mais au final c'est juste bof. C'est comme vouloir faire la planète des singes en 1 épisodes de 45 minutes… Trop de chose se passe, au final aucun personnages n'est aboutie, même au niveau des compagnons. C'est plat (sauf peut être pour Rayan).

  24. Je suis d'accord avec vous. Le rythme ne fonctionne pas, tout va trop vite dès le départ. Ce qui fonctionnait bien depuis le début de la saison 11, c'était de prendre son temps pour installer l'épisode, rien de ça ici : donc on edt catapulté dès le début dans une intrigue lambda, partant dans tous les sens. Les personnages sont trop nombreux, les sous intrigues également. À la fin, on a vraiment une impression de "tout ça pour ça".
    Dommage, il y avait du potentiel entre l'ambiance du spa et l'idée de cette morale, on pouvait faire plus subtil.

  25. Bien d’accord avec toi, même si pas forcément déçu car je m’attendais après les quelques scènes épiques des deux premiers épisodes à retomber drastiquement en qualité. J’imagine que le prochain sera pareil, j’espère juste que ça ne sera pas le cas de tous les épisodes en attendant le season finale..

  26. la vidéo aurait du s'arrêter sur "voila à quoi j'en suis réduite pour votre divertissement", c'était trop épique comme moment 😂

  27. Salut la team pepperpot j'adore vos vidéos j' ai une chaine a te conseiller c est torchwood boy il fait les réactions de Dr who et d autre séries bonne année 👍😉

  28. Je suis globalement d'accord, épisode lambda au possible, monstres visuellement dégueu parfois, histoire beaucoup trop rushée. Franchement, s'ils pouvaient faire des épisodes encore plus longs, parce que doctor who c'est presque installer un univers à chaque épisode, un mini-film à chaque histoire.
    Les différents rebondissements m'ont un peu plus plu, faut dire j’étais tellement sur de pas aimer l'épisode, j'ai pas ressenti de déception particulière.

  29. En fait Chibnall a toujours pas compris que condenser une histoire comme dans les classiques (4×24 min) en 45 min bah ça peut juste pas marcher, pas de finesse pas de cohérence possible.

  30. Je n'ai pas encore vu l'épisode donc je vais pas regarder mais le jeune garçon , c'est Roger dans His Dark Material.

  31. C'est triste un peu parce qu'il y a des bonnes parties dans l'épisode mais j'ai l'impression qu'elles étaient mal assemblées en mode partie de tetris sans dessus dessous (oui). Le rythme a accéléré d'un coup sans qu'on puisse le temps de profiter du cadre et j'ai très vite décroché pour finir à regarder les réactions des gens sur twitter et non l'épisode dans son entièreté. L'impression qu'on a survolé des personnages qui avaient du potentiel et réduit d'autre à crier "Benni". A part ça personnellement j'adore les créatures même si certains ont souligné qu'elles ressemblent à d'autres déjà présente.

    /!Spoil/!
    Par contre ça faisait un moment que je me posais une question et cet épisode m'y a plus ou moins répondu ou plongé dans le flou: sur twitter plusieurs personnes se demandaient comment la Terre pouvait en arriver à ce stade vu que c'était contradictoire avec des épisodes précédent. Le Docteur y répond en disant que c'est l'un des possible futurs, que rien est encore joué. Le truc que je me demande c'est qu'en se basant sur cette phrase on a pas réellement de ligne temporelle/historique fixe pour l'humanité ? Il doit y avoir un nombre d'épisodes dans lesquels on rencontre des dernières portions d'humains sur X planète ou dans X situation mais on peut pas les relier entre eux pour retracer un minimum le fil historique ? J'imagine que certains doivent bien match et notre non

  32. (désolé ça doit vous etre chiant de recevoir plein de questions sur comment regarder mais je vais la poser quand-meme)ça fait quoi si on telecharge un truc illégal ? on a une amende ,on va en prison(bon j'exagère un peu)ou bien ça fait rien? Si il peut nous arriver quelquechose de grave,comment éviter de ne pas se faire griller? bonne soirée

  33. Donc … quand il va dans le futur … Le TARDIS va dans des futurs alternatifs …
    Sérieusement?

    Oh et Mel Brooks a appelé, il voudrait récupérer le costume de Beurk…

  34. Bonjour, je viens faire augmenter les statistiques !!
    Alors….
    C'est vrai qu'on aurait franchement dû rester plus longtemps dans le spa. Mais j'imagine ques les spa ne sont pas vraiment le truc de la série. Dans Midnight non plus on ne voit presque pas le spa. ( Bon, je sais que dans midnight c'était pas du tout le thème de l'épisode mais bon…. Un spa entouré d'une terre désolée, des gens coincés dans un gros véhicule métallique. Faut éviter de sortir. Des créatures étranges et dangereuses qui vivent là où rien n'est censé pouvoir vivre… Le parallèle est tentant tout de même. Sauf que Midnight c'est vachement mieux car il savait sur quoi il se concentrait et il le faisait très bien XD).
    Ca aurait été intéressant de décrire le spa d'abord comme un lieu accueillant puis de le rendre de plus en plus inquiétant, voir mystérieux. Je suis aussi d'accord pour l'atmosphère du début qu'on perd malheureusement trop facilement et je suis d'accord aussi pour les persos intéressants mais expédiés et la morale trop forcée.
    Mais….
    Globalement..
    Ca a marché sur moi. On sent que le Docteur n'est pas apaisée, qu'elle a encore sa colère des épisodes précédents et même Yaz le fait remarquer.
    On laisse un peu plus la TARDIS family vivre par elle-même et c'est bien.
    Pour autant… J'aime bien l'univers présenté, le fait que l'épisode change constamment ( d'abord le spa, puis le véhicule, puis dehors).. On est toujours en mouvement.
    Bref, loin d'être parfait mais j'irais quand même jusqu'à donner 6 ! voilà 😀

  35. J'aurais aimé aussi plus de temps en mode SPA. Après tout on sait que les épisodes de DW ne représentent pas tous les voyages du Docteur et de ses compagnons et du coup là voir un peu le côté cool aurait été bien. A chaque fois on sait qu'il va y avoir un problème.
    Or vous avez raison, les trois groupes de persos (Mère-fille, couple de vieux et Père-Fils) auraient pu être développés et leurs situations résolus sans Dreg. Rien que la volonté de la fille de faire tout explosé aurait suffit à l'intrigue en fait désamorcer cette situation était suffisant.
    Pour le truc écolo effectivement c'est mal amené, surtout que j'espère qu'on a dépassé le truc du "les actions individuelles multiples vont sauver la planète", on sait que c'est un changement de système global qu'il faut mettre en place a minima.

  36. 5.3 c'est généreux pour cet épisode. Une intrigue pas ouf qui semble être un mélange entre l'épisode du Pting et celui de la course dans la planète aux drap tueurs.
    Trop de personnages secondaires qui semblent juste être là pour être sacrifiés les uns après les autres de tel sorte qu'on essaie pas/qu'on a pas le temps de s'y attacher.
    Les compagnons sont absents et le Docteur n'arrive pas a trouver sa place.
    L'épisode est constamment dans le rush mais n'arrive pas a suivre son propre rythme. Les évènements s'enchaînent sans répercussions pour une morale lâché a l'arrache.

  37. Je remarque que les épisodes de ces deux dernières saisons ont souvent des messages moralisateur gravé au marteaux piqueur. (de manière pas subtile du tout)
    C'est que moi ou les anciennes saisons aussi ? Parce que la j'ai l'impression de trouver des sens "caché" à presque chaque épisode.

  38. Moi je n'ai pas (encore) regardé votre vidéo parce que n'ai pas encore vu "ORPHAN 55". Mais poster une vidéo à chaud à minuit le soir de la diffusion de l'épisode, moi je dis respect! Juste pour ça, le pouce bleu est mérité! Par contre du coup vous dormez quand? 🙂

  39. Cette fin déprimante… C'est un des sujets qui me rend très anxieuse, et je regarde Doctor Who pour me rappeler que l'espoir existe. Et là, le message peu subtil a raté, alors que je suis pro écologie et action…
    (Et ça a été fait tellement de fois… Genre les Daleks)
    Trop rapide, monstres pas intéressants et développés, trop de personnages intéressants pas développés… Et un'e Docteur qui laisse les gens se sacrifier sans chercher à les arrêter ou revenir pour en sauver quelques uns ?? J'ai l'impression qu'iel les regardait se sacrifier un par un sans broncher. Alors que c'est le'a Docteur. :/
    Bref, moins de rythme, pour plus de développement aurait été mieux.

  40. Pour moi rien ne tiens sur cet episode, car déjà de un dans l'univers de Doctor Who on sait très bien notamment sous la période Davies que la Terre est habitée jusqu'a la mort du Soleil (MOISTURIIIIZE MEEE) et de plus que le discours apocalyptique sur le changement climatique est en plus d'être faux (https://www.lepoint.fr/postillon/tribune-pourquoi-les-affirmations-catastrophistes-sur-le-climat-sont-fausses-09-12-2019-2352107_3961.php oui c'est un lien de 1 seul gars mais je fais pas une thèse, vérifiez les sources) cela nuit à la cause car la lutte contre le changement climatique est pas pour permettre la survie de notre civilization qui s'en tire bien dans tout les scénarios (la FAO prévoit une augementation des rendements alimentaires meme en cas de réchauffement de 4c) mais au contraire afin de protéger la biodiversité et les espaces naturels

  41. L'impression d'avoir été pris pour un abruti, entre le twist que j'ai vu venir dès le départ, les moments émotions qui tombent à plat et la morale ayant la finesse d'un bulldozer. Et ce après une ouverture de saison qui donnait de l'espoir, j'en ressors pire que déçu : énervé.

  42. J'ai apprécié l'épisode mais c'est vrai que il reste assez bâclé dans l'histoire des personnage secondaire et sur la morale qui même si elle est vrai est assez mal amener.J'ai quand même hâte de voir le prochain épisode en espérant qu'il soit moins rapide sur la fin comparé à l'épisode 3 où la fin est conclu de manière assez expéditif je trouve même si c'est un bon épisode à regarder une fois.

  43. Il faut admettre que ça ne réussit pas trop au New Who de parler d'écologie. Déjà In the Forest of Night, c'était pas terrible. Au moins, il y a pas de gamins insupportables dans Orphan 55.

  44. Salut la Team. J'adore ces petites vidéos de réaction à chaud, mais quitte à faire un peu de montage pour intégrer des plans de l'épisode quand vous en parlez, y a pas moyen de mettre des plans des autres épisodes auxquels vous faîtes référence ? Parce que juste citer des titres, faut avouer, ça me parle pas du tout.
    Surtout que depuis la saison 11 j'ai pas accroché une seule fois à cette nouvelle formule

  45. on commence à les connaître les épisodes/films à la "Poséïdon". dans ce style le spécial Noël Tennant et Minogue est bien mieux.

  46. Orphan 55 se développe via une formule de film catastrophe déjà moultes fois vue ailleurs, mais aussi solidement éprouvée (Westword, Jurassic Park…). A l'image de son sujet, l'épisode se révèle classique, mais solide. Les scènes d'action apparaissent souvent efficaces et confèrent de la tension au récit, on évite une nouvelle fois de tomber dans les histoires bien rasoir de la saison dernière. En tant qu'épisode d'action, Orphan 55 fait le café. L'interprétation s'appuie sur des invités à la forte présence, dont Laura Fraser (Kane) qui sait camper une femme forte sans pour autant donner dans la sainte de vitrail à la mode PC. Le Treizième Docteur continue à s'endurcir et à s'imposer davantage en leader charismatique. J'ai particulièrement apprécié les localisations d'une réalisation tirant le meilleur parti de Tenerife, avec l'impressionnant décor naturel volcanique dont, ironiquement, profitent de nombreux touristes, mais aussi de l'Auditorium de Santa Cruz de Tenerife, l'un des chefs d’œuvre de l'architecture contemporaine espagnole.

    Mais tout n'est pas parfait dans cet épisode pour autant. La dimension familiale de Doctor Who, l’empêche d'aller suffisamment loin dans l'horreur pour les adversaires du jour puissent exprimer tout leur potentiel. On se fatigue des gros plans sur les visages des monstres en train de vociférer, pour qu'ensuite les instants gore se voient systématiquement zappés. Ce défaut n'est absolument pas propre à l'ère Chibnall, d'ailleurs. Il reste remarquable que la couleur rouge du sang reste à peu près aussi taboue que dans un pub pour tampons. Après Dracula, ça fait bizarre. On aurait également pu rehausser l'intérêt des personnes rencontrées, tirant toutes vers le mélo facile (y compris le drama total entre mère et fille, digne d'une Telenovela). On peut aussi regretter de ne pas retrouver la dynamique de trio précédemment mise en place chez les, Compagnons. Et puis Chibnall retombe dans ses travers avec le couplet moralisateur final très appuyé. A propos de révélation de la Terre, l'ultime image de La planète des Singes était bien plus évocatrice que ce prêche.

  47. Je n'en suis pas totalement sûr mais il y a peut-être un parallèle entre Bella qui veut faire exploser le Spa pour des histoires de famille et la Terre qui explose pour des raisons insignifiantes.

  48. Je suis pleinement d'accord avec toi : cette épisode avait plein de bonnes choses, mais c'est comme un plat super complexe de Réveillon : pleins de trucs pas inutiles ou dégueulasses, mais limite gavant dans la forme et le fond ; on se retrouve avec un gloubi-boulga inouïe …

    Après j'aime les petits vieux ! Trop choupis, un peu triste pour eux (par contre la mamie m'a rappelé la mienne mdr), et concernant la meuf que Ryan draguouille … meh ca passe, après tout est mélanger donc bon !

    Par contre concernant l'ambiance plus sombre et moins tranquille, je viens de gagner mon pari personnel : Chibnall et ses scénaristes ont décider de nous secouer par les épaules, il me tarde la fin de saison pour voir ce qu'ielles nous réserve ^^

  49. Très bon debrief.. comme toi je comprends pas le scénario.. ça en devient presque une série Z.. c'est dramatique..Yaz et Ryan je comprends toujours pas à quoi ils servent.. Heureusement que Bradley Walsh est là pour amener la touche d humour et d émotions..les rôles secondaires sont bons ,sans plus..mais pas traité du tout..le père et fils..Jme dis génial..mais le soufflé retombe avant d'être monté…Le couple de vieux sympa aussi.. Honnêtement,quand Benny parle a sa "future"femme a travers les portes du blindé je pensais qu il avait commencé à muter..et pouf..encore le soufflé..non il s'est juste fait descendre par la mère de la fille qui sert a rien, à part apporté le côté "jolie meuf rebelle"
    En fait,tout est cousu de fil blanc..avec que des facilités scénaristiques…Pareil,quand le docteur touche le crâne du "monstre"(on dirait un weavle upgradé et boosté à la coke)..donc elle voit le passé du monstre.. quelle facilité de merde.. comment peut-elle remonter aussi loin.. même si la créature a muter au bout d un moment elle meurt …et donc le doc ne peut pas voir ce qu elle voit…tout ça pour finir sur cette morale digne d un soap

  50. L’exécution de l'épisode est effectivement très mal ajustée… Certes, ça marche mais c'est vraiment dépose brutalement 🙁 Complètement d'accord avec l'analyse.

  51. J'ai pensé à "Midnight" avec cette idée de Spa au cœur d'une planète non habitable mais ça n'en avait vraiment pas la saveur…
    Quelle déception…
    D'autant plus que comme vous la team je trouvais que les personnages avaient un potentiel. Pendant tout l'épisode j'ai attendu la petite étincelle qui le rendrait intéressant et bien non…
    Épisode à oublier selon moi.

  52. j'ai l'impression que le show runner s'amuse à trop écouter se que on lui reproché l'année dernière. pas assez d'action, trop de personnage dévelloper, trop dans le passé…. résultat on a de l'action mais l'histoire passe loin derrière et j'en suis déçu perso

  53. Un mélange entre "Aliens"(pour le côté baveux plein de dents) et "La planète des singes(celui de 1968)" (pour le côté terre en ruine), un épisode très "mouais/20"
    J'avais aimé Tsuranga surtout pour le p'ting
    Cette perruque vous sied à ravir chère Pauline 😍

  54. Très belle perruque ! Honnêtement, je ne sais pas trop quoi penser de cet épisode. J'ai trouvé le rythme assez irrégulier et certains personnages secondaires (à part Bella et le couple) vraiment osef. Mais le message de l'épisode ne m'a pas dérangé et je ne l'ai pas trouvé si forcé que ça.

    Et sinon je suis la seule avoir eu des vibes de The Macra Terror, surtout au niveau du spa ?

  55. Personnellement, j'ai vraiment eu du mal avec cet épisode (à base de gros souffles dépités toutes les 5 minutes…). En gros :
    Points négatifs :
    * On voit les monstres beaucoup trop tôt ! Les monstres qui font le plus peur, ce sont ceux qu'on ne voit pas (ou alors très tard !). Là ils apparaissent au bout d'à peine 10 minutes, c'est dommage…
    *… Et en plus, leur design est vraiment moyen je trouve (avis trèèèèès subjectif, je le concède ^.^ ). Autre point design bof-bof –> Hyph3n. Je ne comprends pas l'utilité d'avoir un personnage-chien dans cet épisode… Si c'est pour la blague du docteur qui lui dit 2 fois qu'elle a une queue magnifique, on pouvait s'en passer je pense -.-'
    * POURQUOI est-ce que TOUT le monde sort du spa pour retrouver Benni !!! O.o Si c'était juste pour que la petite mamie entende parler son mari, un classique Com-Link avec la moitié du groupe qui reste au spa pour s'occuper d'un autre problème était amplement suffisant, et bien plus crédible (non mais sérieux, à quel moment le Docteur peut se dire que c'est plus sûr pour la mamie de venir avec elle dans une atmosphère toxique avec une réserve d'air limité et visiblement des créatures dangereuses, plutôt que de rester dans le spa avec un environnement protégé !)
    * J'ai beau être adepte du "Ta gueule, c'est Doctor Who" pour les explications scientifiques, il va quand même falloir m'expliquer comment l'oxygène contenu dans leur réserve au poignet va jusqu'au patch au niveau de leur nez sans aucun tuyau… Le Wi-Fi/Bluetooth, ça marche pas pour tout quand même… -_-''
    * Le scénario cliché de la fille qui veut se venger de sa mère qui l'a abandonnée (et ne la reconnait pas –> cliché bonus) juste après la mort de son père… Et le retour final de Kane à la fin pour sauver sa fille… Ca m'a beaucoup déçu que leur relation finisse comme ça, alors que chacune d'elle s'était sacrifiée après avoir réalisé leur erreur (et sans pouvoir se rendre compte que l'autre personnage du couple avait aussi réalisé son étape de "rédemption"…). Ca annule toute la tension autour de ces personnages (une vraie sensation de retomber comme un soufflé raté…). Dommage, j'avais vraiment adoré "It Takes You Away" du même scénariste à la saison précédente.

    Points positifs :
    * Hyph3en –> le 3 dans le nom. C'est un détail tout con, mais l'hypothèse que la langue évolue suffisamment pour accepter ce genre de chose, je trouve ça très rafraîchissant 🙂
    * Les punchlines du Docteur, qui marchent à chaque fois. Coeur géant pour Whittaker, cette actrice est juste géniale .
    * Orphan55 qui est en fait la Terre. C'est vu et revu comme retournement de situation, mais je trouve qu'il marche très bien ici (même si comme vous le dite, c'est vraiment pas fait finement et trop moralisateur…)
    * Les "ennemis" qui produisent de l'oxygène. Même si c'est aussi un gros cliché scénaristique, c'est suffisamment peu appuyé ici pour que ça fonctionne bien et que ça nous permette de réfléchir plus loin sur ce qu'ils représentent pour le scénariste au travers du prisme du scénario globale (futur de la Terre, écologie, etc…).

    Bref, un épisode en demi-teinte pour moi, que je risque de sauter lors de mes prochains revisionnages de la saison.
    J'espère qu'ils ne vont pas faire n'importe quoi avec Tesla la semaine prochaine XP

  56. La morale donnée par le Docteur à la fin m'a atteint, mais pour une raison particulière : "Vous débattez de qui va faire la vaisselle alors que la maison brûle". La maison qui brûle, c'est tiré du fameux discours de Jacques Chirac au sommet de la Terre !^^
    L'épisode m'a scotché au début et pendant les premières attaques, m'a choqué et ému avec le sacrifice du couple âgé (ça faisait longtemps que la série ne nous avait plus fait ça), puis je l'ai trouvé un peu longuet sur la fin. Le coup du "vous avez besoin de notre CO2 pour respirez donc vous ne pouvez pas nous tuer", c'était plutôt malin !

  57. Je pense que l'épisode aurai été plus intéressant si il était découpé en deux épisode comme pour la bibliothèque. Une première sur la complaisance du luxe et la deuxième sur l'envers du décor. Ça aurait permis de faire passer le message plus doucement. Et puis avec son tardis, ils auraient pu aller sauver Bella et sa mère

  58. Pour ma part, j'ai préféré Tsuranga à cet épisode… (mais j'avoue que c'était l'un des épisodes que j'avais préférés de la saison 11 (désolé…)).
    A part ça, je partage tout ce qui a été dit dans le "à chaud" ; je rajoute que ça fait longtemps que je n'avais pas ressenti à ce point le manque de moyens dans la réalisation.

  59. Avec ces trois épisodes, j'ai l'impression que le personnage de 13th s'épaissit et ça c'est cool.

    Par contre, il y a vraiment rien qui va dans cet épisode. Midnight en vraiment moins bien. Tout est convenu, ce twist bon dieux… La planète des singes a appelé. Puis pas que, Mel Brooks et Spaceballs ont appelé aussi. Parlons de ce costume, j'espère que c'était pas sensé être les hybrides chat-humains dont j'ignore le nom… Au début j'ai cru qu'on allait avoir droit à la blague qu'elle s'identifie comme cette espèce alors qu'elle est physiologiquement humaine. Mais non, deux traits au feutre ça fait un costume apparemment.
    J'ai comme l'impression que cet épisode n'est qu'un amas d'idées d'épisodes différents réunis ensemble. Faut faire 45-50 minutes on balance tout ce qu'on a du coup on a que des intrigues rushées qui ne vont nul part. La fibre écologique on a déjà vu un millier d'épisodes de doctor who où c'est mieux amené. Le couple expédié, tellement que la seule chose qui fait que certains spectateurs sont intéressés par leur histoire ne vient même pas des personnages mais que la simple idée d'un vieux couple qui s'aime après plusieurs décennies c'est mignon. Le duo père-fils, inexistant avec une mise en scène histoire qu'on reconnaisse bien le gamin de His Dark Materials. Et la mère et la fille, inintéressant à un tel point qu'elles ont même pas le droit d'être sauvées par le TARDIS.

    Une histoire mal structurée avec des intrigues rushées et des personnages secondaires osef/20, le tout sur une morale matraquée. Un épisode plus qu'oubliable qui commençait pourtant si bien.

  60. Pareil un peu déçu, un épisode un peu brouillon avec des relations entre les personnages n'apportant pas grand chose à l'intrigue … mais après ce début de saison explosif il fallait s'attendre à un épisode bateau un peu moins bon

  61. Me suis endormi devant cet épisode que j'ai du recommencer car je ne comprenais plus rien et au final.
    Je l'ai revu avec difficulté et j'ai l'impression que cet épisode était destiné aux enfants.
    Et puis c'est quoi encore ce délire de futur alternatif? Après oui je comprend que ce n'est pas ce que le docteur veux dire mais même le message qu'il délivre aux compagnons….

    C'est pas comme ci on aurait eue des tas d"épisodes ou le Docteur sais que les humains quitteront la planète dans le futur parce qu'elle sera invivable… Ou qu'il verront dans le ciel une créatures sortant d'une lune qui permettront à l'homme de vouloir colonisé l'univers.

    Je sais que le Docteur change de personnalité à chaque régénération mais pas qu'il oubliait ce qu'il à vécu et ce qu'il à vécu est fixé dans le futur pour le plus part du temps et impliquent les humains.
    Je suis véxé, j'entend le message mais non je suis véxé lol.

  62. Bah en fait ouais j'ai été déçu. Par rapport au fait qu'ils disaient que ça allait être un épisode super effrayant.. au début c'était bien parti mais après ça s'est carrément cassé la gueule quok

  63. Quand j'avais vu le trailer, je m'étais dit que ce serait un épisode assez moyen, de type Smile, qui est le type d'épisode qu'en général je n'aime pas plus que ça. Du coup je n'ai pas été déçue. Au contraire, durant les premières minutes de l'épisode, je me suis dit que finalement je m'étais peut-être trompée et j'étais partie avec une mauvaise impression: le couple était sympathique, l'intrigue entre Ryan et Bella semblait intéressante et le Docteur prenait les choses en main et s'imposait très rapidement. Puis les montres sont arrivés et ca a un peu gâché cette idée. Pas d'histoire derrière, le genre d'ennemis qu'on a déjà vu et qu'on reverra, et le Docteur qui laisse un peu les choses se dérouler par moment (pas vraiment de réaction vis à vis de la mère, des plans assez basiques par exemple). Je regrette aussi que l'histoire des personnages n'est pas été plus développée, il apparaissent assez vite, et on n'en n'apprend pas beaucoup sur eux au final.
    Pour ce qui est de la morale, elle ne m'aurais pas dérangé plus que ça, mais j'ai trouvé qu'elle était très mal amenée. On ne prend pas le temps de réaliser, la révélation apparaît d'un coup et on ne s'attarde pas dessus, a tel point que au final on ne s'implique pas vraiment dedans, et on a l'impression que les personnages non plus. L'histoire des timelines multiples m'a aussi paru étrange Aussi, il manque parfois de petits détails qui donneraient plus d'impact à cette révélation, et qui montrerait l'impact pour les personnages, comme le fait que le docteur ne semble montrer aucune compassion face au monstre qu'elle enferme dans la cage (après avoir pourtant lu dans ses pensées et savoir d'où il vient). Ce genre de petits ajouts auraient permis de concrétiser plus cette réalité et d'amener la morale de manière plus logique (parce que là, on s'en foutais presque que ce soit la Terre, c'était assez dur de s'attacher). Un autre petit détail qui m'as semblé incohérent est le fait de ne pas avoir été rechercher la mère et sa fille alors qu'elles étaient condamnées et que, une fois dans le Tardis ils avaient la possibilité de la faire.
    Par contre j'ai bien aimé le fait que les personnages secondaires ne soient pas des personnages complètement lambda (même si peu développés). Aussi je trouve intéressant le fait que les compagnons (surtout Graham) remettent de plus en plus en question le docteur, en lui demandant depuis combien de temps elle le savait, et qui donnent l'impression de lui reprocher de leur cacher la vérité.
    En résumé, c'était l'épisode oubliable de la saison, qui suit un schéma d'épisodes vu et revu, sans rien apporter de nouveau mais sans être complètement mauvais non plus

  64. C'est quand même fou. Pourquoi le discours de Peter sur la guerre nous paraît si génial et celui de Jodie sur le réchauffement climatique nous paraît si lourd ? Qu'est ce qui c'est passé ?

  65. J'ai l'avis opposé x)
    Pour une base assiégé c'est plutôt bien.
    Dès qu'on est sortit de la base c'est devenu intéressant pour moi.
    Et j'ai bien aimé l'origine des méchants, ça fait que pour une fois ils sont pas lambda et on est impliqué.
    Pour le retournement de situation mis à part la planète des singes, qui l'a fait ? Et encore la cause n'est pas la même. C'est une relecture que je n'avais vu nulle part ailleurs.

    Et pour la morale, c'est direct oui. Mais c'est ce dont on a besoin en ce moment. Ça fait 20-30 qu'on se donne timidement des petits messages cachés.
    Résultats ? On va droit dans le mur.
    Alors oui ça fait pas une bonne oeuvre mais c'est ce qu'il faut faire.
    Du coup j'ai pas mal aimé ce message à la fin, mais si c'est bourrin.

  66. La morale de la fin est d'un lourd alors que ce genre de chose me préoccupe vraiment mais là franchement non.. on n'est pas loin de voir un hologramme de Greta qui saute au milieu du cahot.

  67. Il n'y a que à moi que la jeune fille Black qui pose les bombes dans le spa fait penser à Martha Jones ? Pas dans l'attitude hein, mais physiquement

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *